Instagram Live : Amira Louadah, ses passerelles entre design et cinéma - Prép'art
Partager
Retour au journal

Instagram Live : Amira Louadah, ses passerelles entre design et cinéma

Les « rendez-vous du jeudi » font leur retour en live sur Instagram. Pour ce premier échange de l’année 2022/2023, découvrez le parcours d’Amira Louadah, designer freelance et réalisatrice de cinéma. 

Amira Louadah aime naviguer entre les pratiques artistiques. Née et ayant grandi à Alger, elle puise dans son imaginaire pour développer des œuvres, entre design et vidéo. Le design lui est d’abord apparu lors de son année à Prép’art. Puis elle a découvert la vidéo durant son parcours à l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI). Dans cette école de design publique où elle a eu la possibilité de construire son parcours, Amira Louadah a réalisé un film documentaire pour son mémoire. “J’ai découvert un langage qui me permet d’exprimer un point de vue sur ma société, mais aussi de mettre en parallèle d’autres sociétés”, raconte la réalisatrice qui partage un point de vue critique sur les questions sociétales à travers son travail. 

Avec sa double casquette, Amira Louadah a ressenti des difficultés à trouver sa place à la sortie de ses études : “J’ai constaté qu’il fallait mieux être spécialisé”. Mais c’est en assumant cette singularité qu’elle a tracé son chemin. “En design, j’ai accompagné des entreprises/institutions pour remettre en question leur process, placer l’usager au cœur du projet. En cinéma, j’ai eu des missions de montage, de réalisation. Parmi mes films, il y en a un qui a été sélectionné en festival et donc il y a eu aussi un temps où je me suis investie dans ce projet”. 

 

 

Amira Louadah a notamment réalisé en 2021 son film documentaire “La grosse Moula et les méchants, histoires d’un paysage linguistique algérien”. Elle y tisse un paysage linguistique à travers les perceptions multiples et contradictoires de sa famille et de personnes croisées dans la rue, révélant ainsi des enjeux sociétaux autour des dominations sociales, des identités et de l’histoire dont l’histoire coloniale.

Allier design et cinéma

À travers le design on s’interroge tout le temps sur la société, notre rapport à l’espace, pourquoi est-ce que ça a du sens ? Il y a toujours cette question du pourquoi. C’est une manière de réfléchir qui me traverse et me guide pour le cinéma. Et les deux pratiques se nourrissent dans mes projets professionnels et personnels.

Un live à retrouver ici