Etudiants : Emmanuelle Kanina admise à l’EMCA
Partager
Retour au journal

Portrait d’étudiant – Emmanuelle Kanina : Sa préparation aux concours

Emmanuelle Kanina, étudiante passé par Prép’art Aix-en-Provence, a pu confirmer ses choix d’orientation durant son année 2021-2022. 

Quelle est ta formation avant d’arriver à Prép’art ?

J’étais au lycée et je suis partie avant mon bac pendant ma terminale.

Avant d’entrer à Prépart avais-tu déjà pour objectif d’entrer dans une école particulière ou des désirs de métier ?

Je voulais une formation dans le dessin ou dans l’art mais je n’étais pas sûre à 100% de ce que je voulais faire donc faire une prépa en arts avec un S, c’était pas mal.

Comment as-tu décidé de suivre les enseignements à Prépart ?

J’ai trouvé Prépar’t en ligne, je suis tombée sur le site et ça m’a plu.

Que t’a apporté ton passage à Prép’art ?

Déjà pour comprendre comment fonctionnent les concours, les écoles, comment y aller et à quoi m’attendre car je n’étais pas du tout au courant.

Sur quoi porte ton dossier ?

Mon dossier porte essentiellement sur de l’illustration. C’est tout ce qui me plait et m’inspire : la nature, ce que je regarde, ce que j’observe.

Comment décrirais-tu l’ambiance à Prep’art ?

Il y avait une ambiance conviviale. On ne se prenait pas vraiment la tête et c’est ça qui était bien. En comparaison au lycée où c’était très stressant parce que les profs ne faisaient pas vraiment attention à ce que l’on faisait.

Quel conseil donnerais-tu à un futur étudiant de Prép’art ?

Je n’avais pas postulé à beaucoup de concours mais j’ai bien été préparée au jury et aux épreuves à Prép’art.

Comment as-tu vécu la période des concours ?

Stressant, très stressant. On a l’impression qu’ils font tout faire en même temps qu’on n’arrivera jamais à finir où y arriver, mais c’est là où il ne faut rien lâcher.

Quelle a été ta méthode de travail ?

J’avais pas vraiment de méthode de travail j’essayais surtout de balancer entre pauses et travail pour pas stagner et prendre du recul sur mes projets.

Quelles relations as-tu développées avec les enseignants de Prépart ?

Les intervenants étaient aussi là pour nous donner confiance en nous. Par exemple quand on avait des doutes sur ce qu’on faisait, s’il fallait toujours un sens, etc. Pour ma part, c’est surtout cela qui m’a aidé.

Comment t’es-tu renseigné sur les spécificités de chaque école supérieure d’art ?

Je me suis renseignée en ligne et d’après les suggestions des profs.

Quelles écoles as-tu passées et lesquelles as-tu obtenues ?

J’ai commencé à passer les EESI, mais au final je n’ai pas souhaité poursuivre. Cependant j’ai passé Épinal, Pivot (privé) et l’EMCA (privé). Et j’ai obtenu ces 3 écoles au final.

As-tu des souvenirs particuliers, des situations qui ont marqué ton année à l’école ?

Ce dont je me souviens le plus c’était les cours d’histoire de l’art, car la prof rendait cela intéressant en nous partageant sa vie et ses expériences. Ce qui rendait aussi les cours plus vivants.

Quels sont tes désirs et tes projets futurs ?

Déjà je vais essayer une année à l’EMCA car je ne suis pas encore sûre à 100% que c’est exactement ce que je veux faire de ma vie.