Partager
Retour au journal

Le Passage : L’exposition abstraite Mapping The Frame

Le Passage, galerie de Prép’art Paris présente sa cinquième exposition : MAPPING THE FRAME.  

Avant la fin de l’année scolaire pour ses étudiants, Prép’art Paris organise dans sa galerie Le Passage, l’exposition Mapping The Frame portée par Véronique Augry, coordinatrice pédagogique de l’école Prép’art Paris et enseignante en design, et Alex Besikian, artiste plasticien et musicien. Ils y présentent une série de dessins et peintures cartographiant leur Atlas intime, faisant écho à l’oeuvre inachevée de l’historien d’art allemand Aby Warburg : Atlas Mnémosyne. Dans son Atlas de la mémoire, il tente de cartographier différentes images venues de différentes cultures autour d’un même axe. Variations visuelles autour d’un même thème, d’un même sentiment, d’un même geste. Il s’agit de naviguer dans le temps des images et d’en saisir les trames secrètes, les résurgences surprenantes.

Dans leur exposition, les deux artistes composent leurs dessins et peintures au style abstrait en assemblant des bribes d’images, des images découpées, collées, des images retenues dans les souvenirs ou projetées vers des utopies, des images tissées par les rêves ou les hasards des circonstances. Leurs oeuvres dialoguent dans leur façon de cartographier leur Atlas intime. L’abstraction rencontre par moment des restes de réel pris dans l’élaboration complexe des surfaces.

À propos de la galerie : 

Le Passage est un lieu d’exposition dédié à la création contemporaine, des artistes de tous horizons seront présents : peintres, sculpteurs, designers, ou encore vidéastes. À chacune de ses expositions ouvertes au public, Le Passage, espace de transmission avec nos étudiants, souhaite créer le dialogue entre les différentes pratiques artistiques. À l’occasion de conférences, les artistes invités à exposer pourront partager avec nos étudiants leurs expériences, leurs parcours en école supérieure d’art ainsi que leurs visions de l’art. 

Pour sa première exposition « Le Compilaphone », Le Passage avait accueilli le vidéaste Armand Beraud, et l’artiste peintre Antwan Horfee, qui ont fait dialoguer la peinture, le dessin, la vidéo et l’animation. La deuxième exposition IN PIECES avait accueilli les artistes Lucille Leger et Maxime Duveau, deux anciens étudiants de Prép’art, qui se sont associés pour créer une conversation entre des sculptures objets et des dessins, entre espace et représentations de l’espace. La troisième exposition HADRIEN avait accueilli l’illustrateur et dessinateur Laurent Corvaisier pour une exposition inspirante et colorée.