Partager
Retour au journal

Le Passage : Prép’art ouvre sa galerie d’exposition à Paris

Prép’art Paris ouvre sa galerie d’exposition : Le Passage, un espace de dialogue entre les pratiques artistiques. 

L’école Prép’art à Paris accueille dans ses locaux sa première galerie : Le Passage. Dans ce lieu d’exposition dédié à la création contemporaine, des artistes de tous horizons seront présents : peintres, sculpteurs, designers, ou encore vidéastes. À chacune de ses expositions ouvertes au public, Le Passage, espace de transmission avec nos étudiants, souhaite créer le dialogue entre les différentes pratiques artistiques. À l’occasion de conférences, les artistes invités à exposer pourront partager avec nos étudiants leurs expériences, leurs parcours en école supérieure d’art ainsi que leurs visions de l’art. 

Pour la première exposition « Le Compilaphone », les artistes Armand Beraud, vidéaste, et Antwan Horfee, artiste peintre, ont fait dialoguer la peinture, le dessin, la vidéo et l’animation en superposant et en complétant leur savoir-faire. Autour de leur travail collaboratif, ils se sont inspirés du gaffophone, instrument de musique fictif inventé par le héros de bande-dessinée Gaston Lagaff, pour compiler des mots, des pages, des formes et créer un langage qui a son propre équilibre. Leur outil imaginaire surprend, se dévoile, au gré de leurs interventions pour dispatcher, coller et inventer un nouveau rythme. 

Les vidéos d’Armand Beraud et les dessins et peintures d’Antwan Horfee offrent des échos formels… Une conversation créative a lieu. La peinture s’anime, la vidéo évoque la matérialité de la peinture, du geste. Les vidéos sont projetées sur des télévisions et permettent un voyage au centre de la peinture. Le film Tablo Jaune est diffusé sur une télévision posée à même le sol comme un tableau en mouvement… Tunel Loop, Tough Road nous propulsent dans des univers imaginaires, des grottes d’archives éparses, des extraits puisés dans des films, des bandes dessinées se croisent, des objets volent, des formes dansent sous nos yeux et nous montrent un ballet étrange avec une musique à la fois planante et répétitive.

Le vernissage a eu lieu le vendredi 11 février et a réuni aux côtés des artistes exposés, des artistes-enseignants et des étudiants de l’école, des passants curieux de l’ouverture de ce “Passage” spatio-temporel, des anciens étudiants de Prép’art devenus des artistes confirmés, tous heureux de découvrir ce nouveau lieu dédié à la création contemporaine.