Partager
Retour au journal

Instagram Live : Rencontre avec l’artiste plasticien Rayan Yasmineh

Notre troisième « rendez-vous du jeudi » de l’année en live sur Instagram, a accueilli Rayan Yasmineh, passé par Prép’art Toulouse, pour échanger avec Gaya Goldcymer. 

Actuellement étudiant aux Beaux-Arts de Paris et à l’Atelier Djamel Tatah, Rayan Yasmineh a déjà un parcours prometteur. Alors qu’il vient de présenter ses peintures dans son exposition “Lorsqu’en haut…” avec les artistes Nils Vandevenne, Sili et Jules Bourbon, le plasticien fait partie des trois artistes de la scène émergente contemporaine lauréats du prix Carré sur Seine 2021, association pour la promotion de l’art contemporain et de la culture à Boulogne. 

Passé par Prép’art Toulouse, Rayan Yasmineh a ensuite étudié pendant trois ans à l’école supérieure d’art Villa Arson à Nice. À travers son travail, l’artiste s’interroge sur sa double culture, européenne et arabe, et la manière dont on entretient sa double identité. Les mythes et le syncrétisme fondent la base de ses créations, empreintes de l’histoire des grandes conquêtes du Moyen-Orient. Intéressé par la Mésopotamie, région historique du Moyen-Orient où se sont construits les signes et les symboles, Rayan Yasmineh a évoqué durant cet échange son choix des motifs, son rapport à la couleur et sa manière de peindre. “La manière dont on peint, a un aspect déterminant sur sa forme et ce qu’elle nous dit », explique-t-il à propos de la peinture.

Pour suivre cette discussion riche en réflexions, venez ici !

drag
<
>

En image principale : 

Paris, ville jardin

Détail de fleurs, peinture murale au ministère de la Culture

Dans l’ordre d’apparition : 

1 – Le Cavalier bleu 

Miniature acrylique sur toile

2 – Human témoin de la mise à mort du Taureau Céleste par Gilgamesh

Acrylique sur toile

3 – Naqba, Indienne d’Israël

Gouache sur papier