Partager
Retour au journal

Workshops : Les étudiants de Prép’art en pleine émulation artistique

Durant une semaine, les étudiants de Prép’art Paris ont exploré leur créativité lors de workshops aux thèmes diversifiés. 

La semaine de Workshops est un bouillon de créativité pour les étudiants de Prép’art. Au cours de l’année pédagogique, il y aura quatre semaines dédiées à de multiples workshops pour que les étudiants découvrent de nouveaux domaines comme le design textile, la scénographie, la performance, l’illustration, la photographie, l’animation. Pour cette première semaine de workshops de l’année qui s’est déroulée du 18 au 22 octobre, nos classes se sont réparties à travers 5 workshops d’une durée de 2 jours. 

Le travail documentaire d’observation, d’expérience et de constat a été au cœur du workshop “Récoltes : Périmètre et Surface” de Véronique Augry et Bruno Moretti. Lors de leur sortie, les étudiants ont analysé l’environnement, repéré des détails, collecté des matériaux, pour ensuite construire en groupe un projet sur un sujet libre.

drag
<
>

Réinventer l’espace

Directement inspirés des décors parisiens, les éléments naturels et industriels se sont mélangés dans leurs créations. Les façades d’immeubles géométriques, les couleurs et les formes se sont retranscrites en assises et tables miniatures pour un groupe. Pour d’autres, les bâtiments, les grues, la BNF ou les Frigos ont trouvé une nouvelle dimension avec une réinvention de l’espace. Que ce soit par une déformation dans la forme et la couleur, les jeux d’illusion, de miroir, de mouvement, ou l’association de nouveaux matériaux, les idées étaient nombreuses pour apporter un nouveau regard sur ces espaces. 

Pour le workshop sur “La cartographie” avec Luz Moreno et Hélène Orain, le milieu urbain a aussi été mis à contribution pour inspirer la création d’un fanzine. Après une sortie et un travail sur les documents, les étudiants ont réalisé leur microédition et mis en forme leur cartographie. L’architecture se décompose, devient abstraite, se transforme en effet visuel informel, et donne un nouveau regard sur le paysage urbain.

drag
<
>

Scènes sous tension

Comment raconter des histoires de façon visuelle, juste par la mise en scène ? Pour le workshop “Plans larges” avec Stéphanie Mercier et Marie de Lapparent, les étudiants ont réalisé une série narrative à travers un format cinématographique, en dessin, collage, peinture, ou encore dioramas. À partir d’une liste de mots sur la situation, le décor et les personnages, chacun.e a eu pour but de retranscrire une atmosphère, de faire passer une tension ou un sentiment en s’inspirant des codes cinématographiques des extraits de films visionnés. Autour des tables remplies de matériaux et de dessins où une couleur domine régulièrement, les scènes de tensions et de suspens ont eu du succès.   

Pour le workshop “Explosante fixe” de Benoît Géhanne et Coraline De Chiara, les étudiants ont ici réalisé un travail sur les oxymores. Pour créer leurs installations, peintures et sculptures, en jouant sur la tension des paradoxes et des contrastes, toutes et tous ont puisé leur inspiration dans la photographie surréaliste et la référence à la dernière phrase du premier chapitre de “L’amour fou” d’André Breton : “ La beauté convulsive sera érotique-voilée, explosante-fixe, magique-circonstancielle ou ne sera pas”.

Explorations de nouveaux messages

Découvrons un autre axe artistique avec le workshop “L’art de l’affiche” de Marco Maione. En lien avec un thème personnel, les étudiants ont conçu une série d’affiches reposant sur un système graphique déclinable tout en utilisant les ressorts de la peinture, du dessin, et de l’art. Au programme : exploration de système de grilles, de formes, de typographies tout en respectant une unité graphique. Les étudiants se sont servis de cette base graphique pour délivrer des messages sur la société et la culture de notre temps.

Expérimenter, sortir de sa zone de confort, travailler en collectif, suivre de nouvelles réflexions, tout au long de ces workshops, les étudiants se sont confrontés à de nouvelles perspectives artistiques. Une expérience riche et formatrice ! 

drag
<
>