Partager
Retour au journal

Portrait d’étudiant : Etienne Vovos raconte son éveil artistique

En cours du soir durant l’année 2020-2021, Etienne Vovos qui est aujourd’hui étudiant à l’ENSBA de Nantes, revient sur son parcours révélateur. 

En service civique à l’Alliance française au Mexique avant d’intégrer Prép’art, Etienne Vovos était pourtant éloigné du monde artistique. Multi-facettes, il donnait à la fois des cours de français, était coach de rugby et organisait des évènements culturels. Désireux de devenir professeur et de faire de l’illustration, Etienne Vovos a tenté l’aventure Prép’art au dernier moment, sans regret.  

« Je suis devenu un artiste, vraiment. J’ai fait Prép’art parce que j’aimais dessiner, je faisais des bandes dessinées, je voulais faire de l’illustration et vivre de ma passion. Je suis arrivé à Prép’art et j’ai découvert des choses que je n’avais jamais faites avant : peinture, sculpture, le design graphique. Maintenant je fais des choses que je n’avais jamais faites comme des installations, des jeux de lumières. Je me suis éveillé artistiquement », confie l’étudiant qui, en faisant confiance à son tuteur dès le départ, a su apprivoiser de nouvelles pratiques.  

Confrontation artistique

Aux futurs étudiants qui souhaitent intégrer Prép’art, Etienne Vovos conseille « d’écouter son tuteur, d’expérimenter, de faire des choses, de ne pas se braquer, d’être ouvert d’esprit ». Durant son année en cours du soir, il retient une ambiance conviviale et chaleureuse. Sans savoir s’il passerait des concours au départ, c’est avec son dossier autour d’une recherche d’identité et d’une expérimentation sur les textures qu’Etienne Vovos a finalement tenté sa chance et poursuivi sa voie artistique.